En parler

Parler de sa détresse, de ses angoisses ou de ses inquiétudes concernant sa santé psychique ou celle d’un proche n’est pas une chose facile. C’est pourtant souvent le premier pas pour trouver des solutions à ses problèmes. Des personnes de l’entourage, des associations ou des professionnels peuvent vous aider à avancer dans les moments difficiles. 

De nombreux préjugés existent au sujet de la santé mentale. C’est pour cela qu’il est difficile de parler de ses doutes et de ses souffrances, tant pour les personnes confrontées à la souffrance psychique que pour les proches. La peur d’être jugé et la honte peuvent amener à cacher ses préoccupations et à s’isoler.

Or, plus tôt les problèmes sont abordés, plus rapidement une solution peut être trouvée. Franchir le pas et chercher quelqu’un à qui parler est une démarche qui vaut vraiment la peine. Voici quelques ressources auxquelles il est possible de s’adresser. 

L’entourage

Il peut être possible de compter sur la famille, les amis et l’entourage quand on a besoin de parler. S’adresser à quelqu’un de confiance permet d’être soi-même et d’exprimer ses émotions, qu’elles soient positives ou négatives.

Se confier contribue à alléger la pression et les tensions internes parfois très pesantes. Echanger ouvertement sur ses soucis amène de nouveaux points de vue et pourra certainement faire apparaître des solutions.

Les groupes d’entraide

Des organismes offrent un soutien à travers des groupes d’entraide. Ils réunissent des personnes concernées, directement ou indirectement, par l’expérience de la souffrance psychique ou d’autres difficultés.

Les groupes d’entraide permettent de partager son expérience quotidienne et son ressenti sur différents sujets. Ils peuvent aussi apporter des réponses à des questions communes et donner des pistes pour mieux vivre avec ses difficultés, ses souffrances ou ses angoisses.

Les participants échangent en toute confidentialité, sont soutenus et écoutés sans aucun jugement de valeur. Partager son vécu avec d’autres permet de se sentir moins seul et mieux compris. Sortir de l’isolement contribue de manière très importante au mieux-être psychique.

Il est aussi possible de parler à des bénévoles du service d’écoute téléphonique de «La Main Tendue» (numéro de téléphone 143). Anonyme et gratuit, il offre une aide, de jour comme de nuit, en cas de difficultés ou de détresse. Pour les adolescents et les jeunes n’hésitez pas également à consulter le site : www.ciao.ch

Quand faire appel à un professionnel ou à un spécialiste ?

Pour traverser une situation difficile et la résoudre de façon satisfaisante, il peut arriver que les ressources personnelles et/ou celles de l’entourage ne suffisent pas. Dans ces moments-là, il est important d’écouter ce qui se passe et d’oser faire appel à un professionnel ou un spécialiste. Ils sont là pour vous aider et vous accompagner.

Les professionnels 

Votre médecin de famille ainsi que des professionnels, tels que les enseignants, infirmiers scolaires, travailleurs sociaux, éducateurs, etc. peuvent prêter une oreille attentive et être de bon conseil. 

En cas de difficultés ou de détresse psychique, ils sont en mesure de vous accueillir, d’être à votre écoute et de vous orienter vers un spécialiste.

Les spécialistes de la santé mentale

En Suisse romande, il y a de nombreux spécialistes de la santé mentale: psychiatres, psychothérapeutes, psychologues et autres intervenants spécialisés. 

Il est possible de les contacter directement ou bien d’être orientés vers ces spécialistes par des professionnels. C’est leur métier d’écouter et de chercher avec vous des solutions adéquates à vos problèmes. 

Pour trouver l’adresse d’un spécialiste dans votre région vous pouvez consulter notre base de données ici.

Situations d’urgence

Dans certains cas, sa propre détresse psychique ou celle d’un proche est si forte que l’on peut se sentir ou être en danger. La situation est alors urgente. 

Il faut faire appel à des services spécialisés qui peuvent intervenir rapidement. Chaque canton dispose d’une offre de services d’urgences.

Top